Depuis le début de la pandémie, de nombreuses familles ont maintenant comme projet de se réunir sous un même toit. Une maison bigénérationnelle, aussi appelée intergénérationnelle, s’impose alors de plus en plus comme un choix logique pour les enfants qui souhaitent avoir leurs parents vieillissants près d’eux, tout en conservant leur intimité. C’est aussi le cas pour les parents qui désirent offrir à leurs jeunes adultes un espace autonome à même leur résidence. Pour rappel, une maison bigénérationnelle se définit comme étant une maison unifamiliale qui possède un logement secondaire, lequel est obligatoirement occupé par des personnes ayant un lien de parenté ou d’alliance avec les propriétaires de l’habitation principale.

La vie en maison intergénérationnelle a ses avantages. Elle permet aux parties impliquées d’économiser sur les coûts de logement et certains frais reliés. Les personnes âgées peuvent, en étant près de leurs enfants, demeurer plus longtemps à domicile et éviter un déménagement dans une résidence pour aînés. De plus, tous les membres de la famille profitent de plus de temps ensemble dans un climat d’entraide et d’harmonie.

Même s’il peut sembler de prime abord bien simple, un tel projet exige bien de la préparation. D’abord, la recherche d’une maison intergénérationnelle qui vous convient sur le marché ou la transformation d’une maison unifamiliale traditionnelle en deux espaces distincts peut rapidement devenir toute une aventure. Mais avant de vous lancer, vous devez entreprendre des démarches sérieuses pour vous assurer que votre projet est conforme aux exigences des municipalités et sur le plan fiscal.

Voici quelques pistes de réflexion qui vous aideront à décider si vous devriez vendre votre résidence pour acheter une maison intergénérationnelle ou plutôt transformer votre propriété actuelle.

1. La réglementation municipale relativement aux maisons bigénérationnelles

Quel que soit votre projet de maison bigénérationnelle, la première étape est de vérifier les règlements municipaux applicables quant à ce type d’habitation. L’émission de permis de construction ou de rénovation étant de juridiction municipale, chaque localité applique des règles distinctes.

Par exemple, certaines villes permettent la présence de maisons bigénérationnelles seulement dans des secteurs précis, alors que d’autres les interdisent complètement. De surcroît, la définition d’une maison intergénérationnelle varie d’une municipalité à l’autre.

2. Les différents aspects fiscaux liés à la possession d’une maison bigénérationnelle

D’abord, vérifiez si votre projet de maison intergénérationnelle rend possible l’exemption de gain en capital sur la résidence principale. Certaines configurations d’espaces et certains montages budgétaires ne satisfont pas les critères définis par les autorités pour la réclamation de cet avantage fiscal. Par exemple, si l’enfant perçoit un loyer de ses parents qui habitent une aire indépendante, le logement pourrait alors être qualifié de propriété à revenus, ce qui ne permet pas de bénéficier de l’exemption.

Selon leur situation, les aînés peuvent avoir droit à de nombreux crédits d’impôt. Par contre, la façon dont le logement est conçu pourrait compromettre leur admissibilité à ces programmes.

Dans un cas comme dans l’autre, une rencontre avec un fiscaliste peut s’avérer un moyen judicieux de peser les avantages et les inconvénients de votre projet de maison bigénérationnelle.

3. Évaluer les coûts de l’achat ou de la rénovation d’une maison intergénérationnelle

Une maison bigénérationnelle coûte en moyenne près de 10 % de plus qu’une maison unifamiliale comparable. Dans le cas d’une transformation, la construction ou l’adaptation d’un logement pour le rendre conforme aux exigences municipales demande habituellement des travaux importants et un budget conséquent. Des aides financières du gouvernement provincial et des instances municipales peuvent être offertes pour des projets de ce type. Informez-vous !

Si vous pensez revendre la propriété dans quelques années, sachez que le processus de vente est généralement plus long qu’une maison unifamiliale.

Votre courtier immobilier, un précieux allié dans votre projet de maison bigénérationnelle

Quel projet agréable que de réunir toute votre famille sous un même toit dans une maison bigénérationnelle ! Pour vous assurer que votre rêve devient réalité sans vous ruiner, ne négligez pas la phase de la planification.

À chaque étape du projet, votre courtier immobilier peut vous aider à y voir plus clair. En effet, grâce à sa connaissance approfondie du marché immobilier, il est en mesure de vous aider à prendre la meilleure décision au regard de votre situation.

Par Me Allmighty

Laissez-nous un commentaire